Papillomavirus humain (HPV) : Ensemble, développons un vaccin pour un avenir meilleur

 

Participez à une étude portant sur un vaccin contre le HPV, qui peut entraîner le cancer du col de l’utérus et d’autres cancers.

Il existe plus de 100 variants connus du HPV. La plupart entraînent de infections bénignes au niveau de la région génitale, de la bouche et du visage. Toutefois certains types de HPV peuvent provoquer des cancers du col de l’utérus et d’autres cancers.

L’étude EVE vise à déterminer si un vaccin expérimental est sûr et s’il aide l’organisme à produire des anticorps contre les différents variants du HPV. Les anticorps sont de petites molécules de protéines fabriquées par le système immunitaire pour combattre les infections. L’étude se penchera également sur la façon dont le système immunitaire réagit aux vaccins. Les études cliniques doivent inclure des personnes très diverses, car certaines maladies et certains médicaments ou vaccins peuvent avoir des effets variables selon l’âge, le sexe, le genre et l’origine ethnique d’une personne. Cette étude comparera le vaccin expérimental à un vaccin déjà approuvé.

Dans cette étude, nous recherchons des femmes en bonne santé, âgées de 16 à 26 ans qui n’ont jamais été vaccinées contre le HPV.

Contactez-nous pour en savoir plus aux coordonnées suivantes :

Mme Amélie Legrand au 02.34.37.96.51 ou a.legrand@chu-tours.fr

Partager l'article :

Rechercher

+